Pierre Jean Jouve letto da Anaïs Nin

 

« je me drogue avec Dans les années profondes. Quelle drogue puissante ! »

 

«Pierre Jean Jouve a saisi des états d’âme, des sensations, des rêves et révélations que personnes d’autres n’a captés. Un monde nouveau, suspendu entre le désir bestial et l’hallucination, entre la perversité et l’analyse. Là encore, la passion les yeux ouverts, toujours imbriqués dans la mort. »
(4 décembre 1937)

 

 

da  http://www.pierrejeanjouve.org/Jouve-Notes_eparses/Jouve-Lecteurs/Jouve-Notes_eparses-JPLL-Anais_Nin_lectrice_de_PJJ.html

.

Annunci

Rispondi

Effettua il login con uno di questi metodi per inviare il tuo commento:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione /  Modifica )

Google photo

Stai commentando usando il tuo account Google. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione /  Modifica )

Connessione a %s...